page précédente

LE RÔLE DE LA PONCTUATION

I – Comparer :

  1. Les branches de rosiers, porteuses de maladies, doivent impérativement être brûlées.

    Les branches de rosiers porteuses de maladies doivent impérativement être brûlées.

     

  2. Le vent avait jeté sur un récif la barque qui avait pris l'eau.

    Le vent avait jeté sur un récif la barque, qui avait pris l'eau.

     

  3. L'homme qui ne pense qu'à soi restera seul dans le malheur.

    L'homme, qui ne pense qu'à soi, restera seul dans le malheur.

     

  4. Pourriez-vous me dire, si je ne suis pas trop curieux, combien vous avez de Cucugnanais en Paradis ? (Daudet)

    Pourriez-vous me dire si je ne suis pas trop curieux ?

  réponse

II – Ponctuez :

 

  réponse

III – Comparer :

  1. Le poète chante la nuit.

    Le poète chante, la nuit.

  2. Elle chante si bien que nous applaudissons.

    Elle chante, si bien que nous applaudissons.

  3. La dame salue un voyageur du train voisin.

    La dame salue un voyageur, du train voisin.

  4. J'aime les arbres qui font de l'ombre.

    J'aime les arbres, qui font de l'ombre.

  5. Le médecin qui est venu ce matin l'a rassuré sur son état.

    Le médecin, qui est venu ce matin, l'a rassuré sur son état.

  6. On interrogea tout le monde.

    a) Les enfants qui dormaient n'avaient rien entendu.

    b) Les enfants, qui dormaient, n'avaient rien entendu.

  7. Il avait acheté pour trois fois rien une vieille maison qui s'était écroulée.

Il avait acheté pour trois fois rien une vieille maison, qui s'était écroulée.

  réponse

Retour à la page Langue Française