Restauration et réparation

La partie la plus passionnante du travail de luthier est la conception et la fabrication d'une guitare neuve. Cependant, la partie la plus fréquente est, de loin, la réparation.

Une guitare, voyez-vous, c'est comme une bagnole : elle nécessite un entretien régulier. Vidange-graissage, réglage des bougies et de la tête de delco... Je veux dire : réglages divers (manche, sillets), nettoyage, entretien des frettes, etc.
Une électrique nécessite des réglages plus fréquents qu'une acoustique. On me demande aussi régulièrement de changer des micros.

Les réparations ? A 80%, ce sont des têtes cassées. Une guitare mal posée qui bascule, et crac ! On trouve aussi parfois des touches qui se décollent. Et puis il y a les énervés qui, sur une fausse note, cognent leur instrument au lieu de se cogner eux-mêmes, et oups ! voilà une table fendue !

On peut effectuer une réparation simple par recollage, avec une touche de vernis. Si on veut que la réparation soit invisible, le travail est plus délicat, avec revernissage, et, bien sûr, ce n'est pas le même prix.

© Joël Legagneur 2009