Présentation

Jowinn, c'est la contraction de Joël Legagneur, Winner dans la langue de Shakespeare. Vous l'aurez compris, c'est mon pseudo, mon nom de scène, mon avatar, mon double astral, mon frère jumeau spatio-temporel...

La vocation m'est venue il y a environ 150 ans, en regardant mon arrière-grand-père tailler une guimbarde dans une branche de houx. Il me racontait que le sien, au néolithique, creusait des flûtes dans les tibias de ses ennemis néandertaliens vaincus. Je me suis promis alors : quand je serai grand, moi aussi je construirai des boîtes à musique !

Non, plus sérieusement, devenir luthier, je n'en rêvais pas déjà au berceau. J'ai baigné dans la musique, j'ai vécu entouré d'instruments ; et je suis collectionneur de boîtes à musique (euh, oui). J'étais intermittent du spectacle, dans la technique. C'est en 1997, à l'âge de 30 ans, que m'est venu le déclic, en visitant l'atelier de Maurice Dupont. La lutherie m'est apparue comme une bonne manière de construire des boîtes à musique (ben, oui). Et la guitare, c'était l'instrument où je me sentais... disons, le moins mauvais.
En 2003, j'ai cherché une formation. Après une première amorce décevante, j'ai enfin trouvé le bon maître : Claude Fouquet, luthier à Puimisson, dans l'Hérault (voir la page de liens). Nous étions trois stagiaires, il nous a formés à merveille. En rentrant, j'ai pris la décision de monter mon entreprise, encouragé en cela par Claude. Je suis établi à Etaing depuis le 20 mars 2005. Et je dois dire que la fabrication d'une guitare, c'est vraiment ça qui m'éclate. Même si je n'y pensais pas déjà tout petit, en me rasant, dans mon berceau.

Le diaporama qui suit vous donne un aperçu de mon stage de formation :

Et voici la vidéo (Dailymotion) d'une interview que Canal Brebières a bien voulu m'accorder :


Jowin luthier par canalbrebieres

© Joël Legagneur 2009