page précédente

LE RÔLE DE LA PONCTUATION

Expliquez le rôle de la ponctuation dans les phrases suivantes :

I – Les virgules :

1. Sois sage, ô ma douleur, et tiens-toi plus tranquille. (Baudelaire)

2. La limpide, la lumineuse tragédie fait son choix dans le coeur humain ; elle élimine telle passion, isole telle autre ; il lui faut des contours nets ; elle répugne à cette confusion, à ces remous, dont nous faisons aujourd'hui nos délices. (Mauriac)

3. Le jet d'eau fait toujours son murmure argentin
Et le vieux tremble, sa plainte sempiternelle. (Verlaine)

4. Seul et délaissé, je sentais venir le froid des premières glaces, et mon imagination tarissante ne peuplait plus ma solitude d'êtres formés selon mon coeur. (Rousseau)

 

II – Les deux points :

1. Vous voulez être en bonne santé : buvez du thé.

2. Le dimanche, il faisait sa tournée comme les autres jours et il ne s'en plaignait pas : c'était son métier. (Marcel Aymé)

3. On retrouverait sa piste : il laissait derrière lui des traces dans la neige.

4. On retrouverait sa piste : on finirait bien par lui mettre un jour la main au collet.

III – Les points :

On avait donné dans le Nord un grand coup de pied dans la fourmilière, et les fourmis s'en allaient. Laborieusement. Sans panique. Sans espoir. Sans désespoir. Comme par devoir. (Saint Exupéry)

IV– Signes divers :

1. — Ah ! elle est bonne, par exemple ! dit Nana, qui l'écoutait avec un intérêt tendre, une sorte d'admiration soumise.
— Moi, j'ai eu bien des malheurs..., commença Madame Lerat. Et, se rapprochant de Madame Maloir, elle lui fit des confidences. (Zola)

2. Le soir même de notre entretien — c'était le 31— le père de Collinet est venu me voir. (J. Vallès)

3. Il ôta ses lunettes, tant son émotion fut vive :
« Vous... Vous... qu'est-ce que vous dites là ?
— Je dis que je m'en vais, mon pauvre ami. »
(Maupassant)

Retour à la page Langue Française