Des programmes libres et gratuits

Pourquoi investir des fortunes dans des logiciels commerciaux quand il existe des équivalents gratuits ?
En informatique, la pression commerciale est telle que pour beaucoup d'utilisateurs, « traitement de texte » se traduit par « Word », « tableur » par « Excel », « présentation » par « Powerpoint », « création de pages html » par « Dreamweaver », « pdf » par « Acrobat », etc. Que ce soit à titre personnel ou en passant par les crédits de la collectivité, les royalties versées à Microsoft, Macromedia, Adobe et consorts sont considérables.
Or, s'il est légitime de dépenser de l'argent dans du matériel (hardware), il l'est beaucoup moins d'en dépenser dans des logiciels (softwares) pour engraisser encore les sociétés les plus riches du monde, alors qu'il existe nombre de produits tout aussi performants, parfois davantage, et parfaitement gratuits. Heureusement pour le consommateur, certaines sociétés ne cherchent pas seulement le profit, et de nombreux programmeurs travaillent tout simplement pour la collectivité, en créant et améliorant sans cesse des logiciels dits en « open source ». En informatique, on peut souvent oublier l'équation
pas cher = mauvaise qualité, car, contrairement à l'électro-ménager, on est ici dans le virtuel.

Avantages :

Les liens ici à gauche proposent, classés par types, une sélection de freewares, gratuiciels, logiciels libres, avec une présentation de chaque produit et un ou plusieurs liens où le télécharger ; quelques sharewares intéressants également (logiciels à l'essai).

Bien entendu, il n'est pas question ici de nier la qualité de certains logiciels spécialisés, qui ont demandé de longues recherches et n'ont pas d'équivalents en open source. Mais ils ne sont généralement pas destinés au commun des mortels pour leurs activités quotidiennes.


Collaboration de Jean-Jacques Morda (FSA de Béthune) pour certains éléments de ces pages